Pour ou Contre...

Cela n'aura échappé à personne... une nouvelle signalétique a été mise en place  et il va falloir la respecter ! Après moults débats et réflexions sur le sujet et la majorité faisant loi, il a été décidé par tous les programmes membres de Reid Hall qu'il était grand temps d'imposer des espaces francophones communs à tous.

Vous l'aurez compris, l'anglais est désormais interdit de séjour dans le 1er jardin... et gare à celui ou celle qui ne respecterait pas la règle...(des sanctions pourraient également être à l'étude : répéter 20 fois, je dois parler français, je dois parler français... ou encore faire 4 fois en courant à cloche pied le tour du jardin etc...)

Suivant la même idée, la salle d'ordinateurs ainsi que les couloirs du programme deviennent également des lieux où il va vous falloir dorénavant accepter de jouer le jeu : parler français doit devenir un automatisme. Et d'ailleurs... si on y réfléchit bien, n'est-ce pas une des raisons, si ce n'est LA raison, pour laquelle vous avez décidé de venir étudier en France, parler français ?

Cela étant, ces incitations  (ou ces interdictions... cela dépend de quel point de vue on se place!) sont-elles des outils efficaces dans l'apprentissage d'une langue ? D'autres solutions peuvent-elles être envisagées ? Les questions sont ouvertes et le débat est lancé...

Et vous qu'en pensez-vous ? votre avis nous intéresse...Prenez quelques minutes pour répondre au sondage (colonne de droite) et expliquer votre point de vue ci-dessous..

Comments

C'est une très bonne idée de designer les espaces "français" au Reid Hall... je voudrais parler plus en français, surtout à Reid Hall, donc je suis en faveur.:)

Les signes sont bons pour rappeler qu'ici le français n'est pas juste un autre de nos nombreuses activités. Toutefois, sans conséquences claires (autre qu'une poupe "ici on parle français" de Christophe), il est difficile de rompre avec l'habitude de ne parler que français quand il est nécessaire en classe, dans les magasins, etc. Je vais certainement essayer, mais peut même oublier mes bonnes intentions après une longue journée de cours.