Une excursion artistique à Metz

Il faisait tellement froid quand nous nous sommes approchés du grand bâtiment blanc et onduleux qui héberge le Centre Pompidou Metz, une annexe du musée Centre Pompidou de Paris. Si j’avais pu choisir la date de cette excursion en Lorraine, j’aurais décidé d’y aller un autre jour, mais ce n’était pas à moi de choisir. Ce séjour à Metz faisait partie de mon cours de Politiques Culturelles. Samedi dernier, moi et les autres étudiantes du cours sommes venues avec notre prof à Metz, à une heure et demie en TGV de Paris, pour voir de l’art. 

Pourtant, le temps s’est amélioré au cours de la journée, un peu gris et sombre au début. Nous avons vu les expositions du Centre Pompidou Metz, qui organisent les expositions de la collection du Centre Pompidou à Paris, mais aussi des collections d’autres musées et collectionneurs. Nous avons parcouru une exposition sur les jardins et une autre sur la relation entre la musique et l’art. Puis, après un sympa déjeuner ensemble, nous sommes allées à la FRAC Lorraine. Les FRACs sont des fonds régionaux de l’art contemporain qui collectionnent, commandent, et exposent les œuvres d’art contemporain. Leur exposition La Timidité des Cimes explore comment vivre ensemble, comment collaborer comme une société. J’ai trouvé cette question intéressante et les œuvres qui l’ont traitée pas conventionnelles. Un film montre deux personnes âgées marchant avec leurs jambes liées et un autre présente les entretiens avec les personnes qui habitent dans une commune.

On a aussi eu l’occasion de voir un peu de la ville. On est allées à la Cathédrale de Metz, où on peut trouver les vitraux de Marc Chagall qui sont grands et très colorés d’une façon frappante.  On a acheté des meringues d’une pâtisserie qui se spécialise en meringues et on est entrées dans une autre galerie d’art qui avait une exposition comprenant beaucoup de rubans colorés en plastiques.

En revenant à Paris en train, j’ai réfléchi au séjour. Il faut dire qu’au début, je n’étais pas été très enthousiaste de passer un samedi dans un cours, mais en fait, c’était une très bonne journée.  J’étais heureuse d’avoir fait cette sortie scolaire parce qu’elle m’a donné l’occasion de voir beaucoup d’œuvres d’art qui invitent à réfléchir et à explorer une autre ville dans une autre région de la France (gratuitement !).

Amanda Ryvkin – Barnard College