Le métro

Ce n’est pas très chic ou très luxe. Mais c’est une partie intégrale de ma vie quotidienne à Paris, et franchement, je mets beaucoup de valeur au temps que je passe dans le métro.

Chaque matin je commence avec presque la même routine. Je me réveille (après plusieurs alarmes), je choisis mes vêtements (et mes bijoux cordonnés) pour la journée, je mange des Belvitas et je bois un café pour mon petit déjeuner. Enfin, après avoir vérifié (encore, plusieurs fois), que je n’ai pas oublié mes clés où mon portefeuille, je marche à Balard pour prendre la ligne 8.

C’est un rituel presque sacré. Pour mes cours de Politiques Culturelles, Histoire de l’Art et Histoire Urbaine, je fais des visites chaque semaine. C’est une occasion de découvrir des musées et des quartiers à Paris dans une manière totalement unique au programme, et je suis très reconnaissante d’avoir eu cette chance.

Mais ce n’est pas si simple ! Mes voyages m’enrichissent, mais c’est fatigant d’être toujours en déplacement. Et quand j’ai besoin de recharger et renouveler mon esprit d’aventure, le métro est mon espace d’être calme et stationnaire ; de regarder passer les gens, rêvasser, et écouter à ma musique préférée. Le métro est un rappel que la vie quotidienne doit contenir aussi ces petits moments de présence et tranquillité. Même à l’heure de pointe, la communion avec soi-même peut-être belle !

le_metro_.jpg

Texte Ella Damstra, John Hopkins University - Photo internet