La vie en rose... et d'autres couleurs

Édith Piaf a eu raison de partager avec le monde qu’elle ait vu la vie en rose. Mais, en fait, moi, je la vois en plein de couleurs. Ce semestre à Paris est, plus ou moins, à quelques pas de se terminer.

À présent, je n’ai plus de cours à Sciences Po. J’en ai terminé deux autres à Reid Hall. Il me reste à suivre un cours d’histoire de l’art : Art Humanities. À vrai dire, il s’agit d’un cours d’enrichissement intellectuel auquel j’ai le plaisir de participer. Je ne rentre pas en mode stresse quand il s’agit d’aller en cours. Cette semaine, notre destination n’est pas Reid Hall. Il s’agit d’une visite de la Fondation Le Corbusier, située dans le seizième arrondissement de Paris.

Ce n’est pas ma première fois dans ce quartier. J’ai vécu des années à quelques minutes de ce lieu, sans jamais l’avoir visité. Un quartier qui n’a pas toujours fait partie de Paris, il a été rattaché à Paris au siècle dernier. Le 16ème arrondissement ne ressemble pas tout à fait aux autres en terme d’architecture. Ce fait est encore plus prononcé quand il s’agit de l’architecture de Le Corbusier. Je suis prise au dépourvu lorsque je découvre qu’il s’agit de plusieurs pièces, chacune peinte dans une couleur différente. Un style minimaliste mais quand même qui correspond à ma façon de refléter sur ce semestre. J’ai vécu des jours au couleurs parfois plus foncées que d’autres, même si m’a vie n’est pas du tout « minimaliste » quand il s’agit du caractère de mes expériences.

la_vie_en_rose.et_dautres_couleurs_0.jpg

Texte et photo Judith Teboul - Vue du toit de la Maison La Roche, Fondation Le Corbusier