Giverny

Ma visite à Giverny était vraiment comme un rêve. Même si c’était un des premiers weekends de printemps etsi le jardin de Monet venait d’ouvrir, j’avais de la chance en y allant pendant un jour parfait. Il faisait beau et il n’y avait pas beaucoup de monde.

Pour moi, voir l’intérieur de la maison de Monet était incroyable parce que je pouvais imaginer comment il y a vécu entouré de la nature. Dans une pièce de sa maison, qui fait face au jardin, on a vu plusieurs de ses peintures, beaucoup entre elles qui illustre Giverny et le jardin. Bien que cette collection ne soit pas aussi importante que celle du Musée d’Orsay, j'ai trouvé que la focalisation sur Monet, et par sur le mouvement impressionniste entier, rendait cette expérience plus personnelle.

Par coïncidence, j’ai découvert que les prochains artistes que nous évoquerions dans mon cours d’Art Hum seront Manet et Monet. Alors, mon cours, qui se passe au moins une fois par semaine au musée, aurait lieu au Musée d’Orsay. Les lectures pour cette semaine était sur l’impressionnisme, la réception de ce mouvement et comment ce mouvement se situe par rapport aux autres mouvements artistiques. Dans une de ces lectures, un critique d’art Jules LaForgue, écrit, « L’Impressionniste voit et rend la nature telle qu’elle est, c’est-à-dire uniquement en vibrations colorées. »  Quand je pense aux jardins à Giverny, à toutes les couleurs qui se reflètent sur l’étang et à l’expérience d’observer comment la nature change constamment, je suis toujours étonnée par le talent des artistes comme Monet de capturer un moment et d’avoir la vision de le produire pour que nous puissions vivre la nature à travers un medium différent.

giverny_7_0.jpg

Texte et photo, Sapna Ramesh, Columbia University