Caminito

L’Argentine, avec sa vaste diversité culturelle et sa géographie variée, est le site d’une cuisine riche et savoureuse, connue pour la viande et les desserts gourmands et onctueux. Un peu moins épicée que la cuisine colombienne ou mexicaine, la cuisine argentine permet toutefois aux gastronomes de profiter d’une vaste palette de saveurs, à la fois raffinée et réconfortante, et de changer des saveurs françaises typiques.

Le Bistro Caminito, dans le deuxième arrondissement, est le restaurant parfait pour prendre un brunch à l’argentine avec des amis, sous le beau soleil de printemps. La terrasse, spacieuse et confortable, donne l’occasion de manger en plein air, et le décor à l’intérieur reste simple mais chic. Un peu serré de temps en temps, mais toujours douillet. 

Les entrées, présentées en petites portions, fournissent l’occasion de goûter un peu de tout, de vivre un éventail de saveurs uniques. À ne pas rater : les fameuses empanadas (8€), contenant une farce de bœuf haché et de la pâte friable. À la base, « empanada » signifie « fourrée avec du pain, » mais de plus en plus on utilise de la pâte feuilletée pour donner une texture moins uniforme et un goût plus parfumé. La recette de Caminito reste toujours fidèle à la tradition : la farce à l’intérieur est légèrement épicée, mais non pas accablante. On peut bien sentir la qualité de la viande et les saveurs pures de la croûte. Les amateurs du fromage seront bien servis par « la provoleta, » (10€), qui se compose du fromage provolone grillé à la plancha, avec de l’huile d’olive et de l’origan dessus. Un peu trop puissant au début, mais il faut le manger avec du pain pour atténuer la richesse du fromage. Avec ce plat extrêmement onctueux et copieux, on risque de se remplir l’estomac au tout début du repas. 

Si on a toujours de la place après avoir consommé cette variété d’entrées, on peut commander un chivito (18€), décrit comme « le latin burger par excellence ». Il ressemble un peu au burger américain classique, consistant en du pain au lait avec de la viande, du jambon, un œuf au plat, des tomates, du piment jalapeño, et du gouda à la truffe. La plus grande différence, c’est que la viande n’est pas hachée : entre les deux tranches de pain on trouve des escalopes de rumsteak argentin, bien juteux et tendres. C’est une façon de mettre en valeur la qualité de la viande, son goût et sa texture unique. On dirait que le burger est plus naturel, moins traité, que le burger américain.

Au dessert, si on veut vivre des saveurs classiques argentines, la crème au dulce de leche (8€) est une véritable tuerie. Servies dans un verre, les couches différentes de crème chantilly, de noisettes, et de café restent séparées au début, mais se mélangent rapidement après qu’on attaque avec impatience. La crème chantilly, légèrement sucrée grâce au dulce de leche, se marie bien avec le goût de noisettes et de café qui compose le reste du dessert. Ce qui est étonnant, c’est que, quand on plonge la cuillère au fond du verre, est qu’il y a aussi un goût fort d’alcool. La liqueur de café donne du piquant, de l’acuité, au dessert et complète parfaitement les autres ingrédients.

On trouve davantage de restaurants argentins à Paris, ce qui est bien pour ceux qui ont envie de découvrir une expérience unique. Le bistro Caminito est certainement un excellent milieu où il est possible de vivre cette cuisine bien-aimée.

Caminito
46 Rue de Cléry, 75002 Paris
À la carte : Entrées 8€-13 €, Plats 18€-33€, Desserts 8€-12€. Formule midi : Entrée/plat ou Plat/dessert : 19€. Entre/plat/dessert : 23€.
Réservations : Par téléphone au 09 70 38 61 04, par formulaire de réservation sur lafourchette.com

Allison Yu – Columbia College