Bob's Kitchen

Un séjour à l’étranger peut fournir l’occasion inédite pour un gastronome de découvrir une nouvelle cuisine dans son intégralité. En se plongeant dans une nouvelle culture, le mangeur a l’accès à des mets qui ne sont pas toujours disponibles hors d’un certain pays. Malgré cette expérience unique, au bout d’un certain moment, il est possible que l’on commence à penser aux conforts de son chez soi. Pour les New-yorkais, Bob’s Kitchen dans le 3e arrondissement est un petit coin de leur ville bien-aimée : le décor rétro, dont les murs sont pleins de trous, les dessins et les peintures, rend hommage à « la ville qui ne dort jamais ».

Et bien sûr que le menu comprend des éléments classiques de la gastronomie new-yorkaise, notamment des bagels faits maisons avec une variété de garnitures. Saumon fumé, avocat, fromage à la crème… Il y a tout ce qui est nécessaire pour composer un véritable repas matinal à la new-yorkaise. Le toast au saumon fumé et avocat est simple mais satisfaisant : le bagel grillé est goûteux avec une texture un peu molle à l’intérieur, mais croustillante à l’extérieur, un bon contraste qui rend chaque bouchée plus intéressante. La texture crémeuse et la richesse de l’avocat complète bien la salinité et le goût saumâtre du saumon fumé. Les tranches de tomate donnent un peu d’aigreur, ce qui coupe encore l’onctuosité de l’avocat, afin que le plat ne soit pas trop lourd. Servi avec une petite salade, c’est un repas complet sain et savoureux.

Pour ceux qui préfèrent commencer leur journée avec un bon goût sucré, les pancakes satisfont bien cette envie. Tendres et légers, accompagnés d’une confiture de myrtilles et un peu de beurre, ils ressemblent aux pancakes que l’on mange chez Mamie et Papi pendant les week-ends. Ils offrent aussi un bon assortiment de pâtisseries et de gâteaux, dont des cookies au matcha et pépites de chocolat et des parts de tarte aux fruits rouges. Les cookies, compacts et remplis de chocolat noir, sont friables et luxueux avec un goût de beurre, mais malheureusement on ne sent pas très bien le matcha. Pourtant, le chocolat est de très bonne qualité, ce qui compense le manque d’autres saveurs.

Si on a le mal du pays, Bob’s Kitchen est une façon de retourner à la Grosse Pomme au moins pendant quelques heures. On ne dirait pas que c’est la meilleure nourriture que l’on peut manger à Paris, mais le restaurant a la capacité de guérir la nostalgie de New York.

Bob’s Kitchen
74 Rue des Gravilliers, 75003 Paris
À la carte : Plats 5,5€-9,5€, Pâtisseries 2€-4€, Boissons 3€-6€
Sans réservation

Allison Yu – Columbia College