Atelier boulangerie et pâtisserie

Paris est la parfaite ville pour les personnes qui aiment manger. Chaque promenade dans la rue est un exercice de retenue parce que tous les restaurants, les pâtisseries et les boulangeries sont tentants. Je suis sûr que si je passe le reste de ma vie ici, je ne vais pas réussir à tout goûter.  Je sais également que la nourriture française me manquera

C’est pour cette raison que j’ai décidé d’apprendre à faire certains de mes aliments préférés : le pain et les macarons. Dans le programme à Reid Hall, nous avons des activités parascolaires. Je me suis inscrite pour participer à un atelier boulangerie et un atelier pâtisserie Macarons avec mes amis. Le vendredi, nous sommes allées à l’école de boulangerie et pâtisserie à côté du Bercy village dans le 12ème arrondissement pour apprendre à faire les macarons et les baguettes.

En entrant dans l’école, je savais que c’était un jour que je n’oublierais jamais. L’odeur du pain flottait dans l’air et mes amis, avec leurs manteaux de chef et leurs chapeaux, attendaient avec enthousiasme notre leçon.

Avec une attention particulière – comme notre leçon était en français et aucun d’entre nous n’avait jamais cuit du pain avant -  nous avons regardé notre professeure préparer les sommets des macarons. Nous avons chacun essayé de mémoriser combien de temps pour remuer la pâte afin de la reproduire quand c'était notre tour. Pour la plupart, nous avons réussi. Et quand le temps est venu d'ajouter la garniture, nous avons ajouté beaucoup plus que ce que la recette indiquait parce que les macarons, à mon avis, sont meilleurs quand ils se noient dans du chocolat blanc. Nous avons mangé « les moins beaux » qui n'étaient pas des cercles de macarons parfaits, ignorant notre professeur quand elle a dit que les macarons étaient mieux après le repos. Ils étaient bons de toute façon.

Après une pause pour le déjeuner, nous y sommes retournés retournés pour faire des baguettes.  C’était très différent. Les baguettes doivent être façonnées à la main. La pâte prend une éternité à faire – notre professeur a dit que les boulangers passaient toute la nuit à préparer la pâte. La pâte doit reposer pour fermenter avant la cuisson. Cela demande plus de patience. Mais, à la fin, on a cinq baguettes qu’on doit manger très vite parce qu’elles ne se conservent pas très longtemps.

Je ne serai probablement jamais capable de devenir un boulanger ou un pâtissier, mais, je peux dire que je sais faire les macarons et les baguettes. C'est inoubliable.

macarons_0.jpg 

Texte et photo Alejandra Mendoza, Columbia University