Belle dame, si belle d'âme

Texte écrit et lu par Pierrette Sansone-Barès, professeur de langue, lors du cocktail de fin de semestre, à l'occasion du départ en retraite du professeur de langue, Claude Rouquette.

Rouquette, Claude-1A chaque fois que je te regarde ou que je pense à toi je me dis : voici le genre de dame que je voudrais être quand je serai arrivée à ce point de ma carrière.
Tu travailles à Reid Hall depuis ... une vingtaine d'année. Non ? Depuis 1976 ??!! Ah, ça fait ... plus longtemps que ça !
Partout ceux qui parlent de toi ont dans leur voix, sur le visage, cette expression de respect mêlée de tendresse qui caractérise les belles et longues relations professionnelles fortement teintées d'amitié. Car c'est ce que nous ressentons tous à te côtoyer : cette humanité, cette bienveillance qui émane de ta personne et que tu as donnée à tes étudiants pendant toutes ces années.
Les chanceux...

Tous tes étudiants t'ont aimée, ont apprécié ton enseignement : tu as su faire vibrer en eux , même les plus débutants, cette corde affective si importante dans l'apprentissage d'une langue et d'une culture. Les familles françaises ont quelquefois leur "Oncle d'Amérique". Toi, tu es à la famille américaine la "Tante de Paris".
Belle dame, reviens nous voir souvent, apaiser de ta douce présence ces lieux agités : pour un atelier de peinture, de sculpture ou, pourquoi pas , de noblesse d'âme ....